Créer par LeBlogger | Customized By: Ajouter ce gadget

mercredi 20 mars 2013

25 conseils pour réussir un entretien d’embauche

Posted by hadadjus walid on 06:40 0 commentaires





25 conseils pour reussir un entretien d'embauche
Lors de l’entretien d’embauche, vous devez absolument montrer que vous êtes la personne qu’il faut pour le poste ! S’il s’agit de votre premier entretien d’embauche, et que vous avez peur de le rater, pas de panique ! Nous allons vous présenter toutes les clés de la réussite :
1. Soignez votre présentation et faites en sorte qu’elle soit en rapport avec l’activité de l’entreprise et le poste recherché. Par exemple, si vous postulez pour un poste de banquier, faites l’effort de porter la cravate ! Si vous êtes une femme, évitez les tenues provocantes et soyez soft au niveau du maquillage.
2. Préparez à l’avance les réponses aux questions habituelles : les hobbies, les missions, vos qualités et vos défauts, vos ambitions futures… Il faut se préparer à la fameuse question déstabilisante pour la première fois : « parlez-moi de vous !».
Par cette question, le recruteur cherche à vous connaître, à analyser la façon dont vous allez vous exprimer (clarté, concision, qualité de l’information), mais aussi à vous mettre à l’aise en vous laissant la parole de façon à vous mettre en valeur.
3. N’arrivez pas en retard ni trop en avance. Soyez ponctuel dès le premier jour !
4. Entraînez-vous à résumer votre parcours, en mettant en avant vos principales réalisations, vos expériences les plus significatives, votre formation et vos compétences techniques.
5. Ne vous asseyez pas si on ne vous a pas invité à le faire. Ne vous « vautrez » pas confortablement dans le fauteuil que l’on vous présentera, mais ne vous raidissez pas non plus au bord du siège.
Ne triturez pas nerveusement les objets (stylo, etc.), soyez détendu et ne croisez ni les jambes ni les mains ! Ayez une posture droite, détendue et ouverte !
6. Abordez avec votre recruteur avec un sourire naturel, essayez d’éviter le petit sourire crispé qui montrera votre stress à des kilomètres à la ronde. Tendez votre main pour serrer la sienne par une poignée franche et énergique, ainsi, vous serez tout de suite classé dans la catégorie des gens directs, spontanés, dynamiques et accueillants.
7. A la question déstabilisante : « quels sont vos points faibles?», ne tombez pas dans le panneau! C’est la question-piège la plus posée ! Montrez que vous avez suffisamment de recul sur vous-même pour discerner vos défauts.
Ne répondez jamais : « trop sensible, susceptible, hésitant, déprimé, agressif… », car un recruteur n’a aucune envie de ce genre de profil. Il faut savoir se vendre et ne montrer que ses qualités. Vos défauts devraient être en rapport avec votre vie personnelle, et sur le plan professionnel vous êtes sensé être parfait.
8. Surtout ne soyez pas timide et commencez à vous présenter sans attendre qu’il vous le demande pour prouver votre sens de l’initiative et du dynamisme. Prenez en main dès le début le débat en anticipant les réponses aux questions traditionnelles (motivation pour le poste, vos ambitions,…).
9. Montrez votre enthousiasme pour le poste proposé, argumentez votre discours, évoquez vos qualités… !
Et pour mener le débat, jetez-vous à l’eau en posant vos propres questions par rapport à l’horaire, par exemple, le type de contrat… Informez-vous sur la nature du poste sans retenue ! Mais, n’abordez l’aspect salaire qu’à un stade très avancé de l’entretien.
10. Personnalisez votre discours et répétez le plus souvent dans la conversation le nom de votre interlocuteur, ainsi, plus vous répèterez son nom et plus il vous sent impliqué dans le sujet et motivé pour faire partie de son équipe.
11. Posez la question à propos des objectifs à long et moyen termes dans la société susceptible de vous employer. Vous prouverez ainsi l’importance que vous attachez à ce nouvel emploi et surtout dégagez-en ce qui vous concerne une impression de stabilité, motivation importante pour un employeur.
Votre employeur sera rassuré sur votre sérieux et votre désir de vous impliquer à long terme pour servir les intérêts de la société. Il sera rassuré sur le fait qu’il pourra compter sur vous sans aucun doute ni hésitation.
12. Au cours de la conversation, donnez des informations sur la société qui vous accueille pour prouver l’intérêt que vous lui portez. Donc, pensez à l’avance à bien vous renseigner !
13. Insistez sur votre sociabilité et votre motivation pour travailler en équipe, de cette façon vous rassurerez votre recruteur sur la certitude d’une intégration harmonieuse d’un élément nouveau au sein d’une équipe en place.
14. Ne coupez pas la parole à votre interlocuteur. Ayez de l’écoute active et sachez quand écouter et quand parler !
15. Bannissez toute discussion politique ou religieuse ! Évitez également d’aborder trop souvent des aspects de votre vie privée.
16. N’insistez pas avec ostentation sur vos performances car l’autosatisfaction risque d’indisposer la personne qui vous reçoit. Et inversement, ne sous-estimez pas vos capacités.
17. N’essayez pas d’apitoyer un employeur afin de vous recruter, avancez plutôt vos compétences. Tout recruteur est à la recherche d’un collaborateur compétent et non une personne pitoyable !
18. Ne répondez pas uniquement par « oui » ou « non » ; accompagnez-les au moins d’une brève phrase argumentative. Maintenez un discours dynamique du début à la fin, la qualité de votre discours reflète votre personnalité.
19. N’insistez pas trop pour savoir davantage sur les primes annuelles, les congés, les problèmes de transport car une fois persuadé que vous faites l’affaire, votre recruteur vous énumérera largement les avantages sociaux qu’offre sa compagnie et saura évaluer votre valeur une fois l’entretien s’avérera concluant.
20. Même si vous êtes un grand ambitieux, réfrénez vos ardeurs ! Ne demandez pas si dans un proche délai vous pourrez prendre la place du chef de service…attendez d’être embauché pour prouver vos compétences et viser plus haut ! Soyez ambitieux mais pas prétentieux !
21. Ne vous laissez pas désarçonner par des silences volontaires provoqués par votre interviewer ; profitez-en pour poser des questions pertinentes. Soyez réactif !
22. Évitez d’indiquer, si c’est le cas, que vous connaissez des personnes dans l’entreprise, car vous ignorez le jugement que votre recruteur porte sur elles.
23. Durant l’entretien, ne dénigrez pas d’anciens recruteurs ! Ne dévoilez pas de données confidentielles que vous auriez pu obtenir dans un précédent emploi ! Ces confidences sont peu appréciées car elles démontrent un manque de professionnalisme et de discrétion.
24. Dès la fin de l’entretien, confirmez votre intérêt pour le poste et interrogez-le : » Quel sera votre délai de réflexion ? Ce type de question prouvera davantage votre pleine motivation.
25. Même si vous n’avez aucun retour à la date prévue, ne baissez surtout pas les bras ! Décrochez votre téléphone pour réaffirmer encore une fois votre intérêt et prendre des nouvelles sur l’avancée de votre candidature.







0 Responses so far:

Leave a Reply