types de cv classiques

Le CV anti-chronologique

C’est le plus répandu et le plus à la mode. Dans ce type de CV, vous commencez par décrire votre expérience la plus la plus récente et vous remontez ensuite le temps en exposant vos expériences précédentes.

Ce CV a le mérite d’indiquer immédiatement votre situation actuelle, celle qui vous met le plus en valeur et est la plupart du temps la plus « vendeuse ». Il est à conseiller lorsque votre progression de carrière s’est faite de manière cohérente et régulière et traduit une prise de responsabilités de plus en plus évidente, importante et valorisante.

Le CV par thèmes ou compétences

Dans ce type de CV la chronologie n’a plus guère d’importance car il est organisé par grands thèmes, chapîtres ou fonctions clé comme par exemple la Gestion, le Commercial, le Management, les Ressources Humaines, … Vous allez y décliner vos principales compétences et responsabilités que je vous conseille d’illuster par des des expériences probantes dont vous êtes fier, des faits marquants et significatifs qui vont vous mettre en valeur.

Pour les dates et les sociétés pratiquées, vous pouvez soit les indiquer – et les noyer – dans le corps du texte, soit les résumer de façon synthétique et plus classique dans une rubrique à part.

Ce CV est particulièrement indiqué pour les cadres polyvalents ayant exercé plusieurs métiers différents ou eu des responsabilités variées sans cohérence ou continuité évidente. Il est aussi bien indiqué si vous avez eu un accident de parcours, un « trou » dans votre expérience qu’une présentation adéquate peut gommer. C’est donc un CV mons rigide que le CV classique car il vous permet de mettre l’accent sur tel ou tel partie de votre parcours. Vous pouvez ainsi vous fabriquer plusieurs CV différents et adaptés à telle ou telle fonction, si vous en avez exercé plusieurs.

Son inconvenient majeur est qu’il est souvent (trop) textuel et fatiguant à lire – on a toujours tendance à en rajouter plus qu’il n’en faut – et qu’il n’y a plus de liens évidents avec les entreprises concernées et les durées, repères dont dont le recruteur a l’habitude. Donc, si vous ne voulez pas qu’il zappe rapidement, parce que découragé d’avance, il faut faire court, aéré et accrocheur en allant à l’essentiel très rapidement et de préférence visuellement. Un CV est en effet d’abord vu avant d’être lu.

Le but de ce CV – finalement difficile à faire – est de suggérer plus que de montrer, d’éviter de tout dire, de laisser votre intrelocuteur quelque peu sur sa faim pour déclencher en lui l’envie d’un entretien.

Le CV chronologique

Il est passé de mode mais peut être intéressant à utiliser si votre début de carrière a été plus valorisant et significatif que votre situation actuelle. Ce qui est vu en premier a en effet plus d’impact et de rémanence.

Il est aussi à conseiller en tant que deuxième CV, plus complet et détaillé, pour des cadres dirigeants dans le cadre d’un entretien déjà pris avec un cabinet de recrutement ou de chasse. Avant de vous rendre à cet entretien, je vous conseille d’envoyer par mail un ou deux jours avant ce CV détaillé et chronologique au consultant qui va vous recevoir. Il pourra au besoin vous servir de base d’entretien que vous pourrez orienter en votre faveur si vous l’avez rédigé de façon judicieuse.