Créer par LeBlogger | Customized By: Ajouter ce gadget

lundi 30 janvier 2012

Le ministère de l’Education envisage 5000 recrutements en 2012

Posted by hadadjus walid on 03:03 0 commentaires





«Cinq mille jeunes dont mille cinq cents professeurs d’enseignement secondaire seront recrutés en 2012 par le ministère de l’Education», a annoncé, samedi le ministre de l’Education, Abdellatif Abid.

Le ministre qui s’exprimait, samedi, lors d’un entretien avec l’agence TAP, a précisé que les critères de recrutement ne sont pas encore définis et sont, actuellement, examinés au niveau du Premier ministère en concertation avec toutes les parties concernées dont, notamment, le syndicat.
Il a ajouté que l’ouverture des concours de recrutement sera annoncée très prochainement.
Les lauréats du concours de recrutement des professeurs d’enseignement secondaire, participeront à une session de formation avant d’entamer leur carrière professionnelle dans les établissements éducatifs. 

Pour ce qui est des enseignants qui ont travaillé en tant que contractuels pendant six mois successifs entre 2002 et 2006, le ministre a indiqué qu’ils ont été tous intégrés dans l’enseignement primaire conformément à la convention signée dans ce sens avec la partie syndicale en 2007. 

M. Abid a, d’autre part, affirmé que les examens nationaux notamment le baccalauréat, le concours d’accès aux collèges pilotes et le concours d’accès aux lycées pilotes se dérouleront, cette année, normalement sans aucun changement. «On s’est bien préparé aux examens de cette année et nous avons, même, entamé les préparatifs pour les examens de l’année prochaine 2012-2013», a-t-il fait savoir. S’agissant de la réforme du système éducatif, le ministre a souligné que c’est un dossier très important qui prendra au moins deux ans pour aboutir à une réforme objective, profonde, convaincante et sérieuse. 

Des réunions hebdomadaires sont organisées, à cet égard, au siège du département avec les hauts cadres du ministère avec la participation de chercheurs dans le domaine de l’éducation. Un symposium international consacré à ce sujet se tiendra, fin mars 2012. Le ministre a précisé que ce symposium qui réunira les différents intervenants dans le secteur de l’éducation ainsi que des experts tunisiens et étrangers, abordera quatre thèmes importants. 

Le premier thème concerne la définition du concept de la réforme éducative qui inclut toutes les composantes du système à savoir le temps scolaire, l’évaluation, la formation des enseignants, les manuels scolaires ... 

Le deuxième thème permettra de présenter les différentes réformes éducatives réalisées en Tunisie depuis l’indépendance (1958, 1991, 2002, en plus des réformes partielles) pour en tirer les enseignements. 

Le troisième thème offrira aux participants l’opportunité de s’inspirer de modèles éducatifs de plusieurs pays étrangers (exemples de la Finlande, Malaisie, Corée du Sud, Allemagne, Japon). 

Il s’agit, aussi, de prendre connaissance d’expériences positives de certains pays arabes comme le Maroc et la Jordanie ainsi que des orientations internationales en matière de développement du système éducatif au niveau de plusieurs organisations internationales tels que l’UNESCO, l’ALECSO, L’Isesco et le Bureau international de l’éducation. 

«Comment concevoir une réforme éducative en Tunisi », est le quatrième thème du symposium. Le ministre a fait savoir qu’à l’issue de ce symposium, un calendrier sera fixé pour engager le débat sur la réforme du système éducatif dans toutes les régions du pays afin d’associer toutes les parties concernées. 

Par ailleurs, M. Abid a souligné l’importance des recommandations formulées, en 2011, par les commissions pour la réforme du système éducatif, indiquant qu’elles seront prises en considération, serviront de point de départ pour le démarrage de la consultation nationale élargie et figureront à l’ordre du jour du symposium international de mars prochain. Les recommandations de ces commissions publiées sur le site internet du ministère dans le cadre d’un forum ont retenu l’attention de plus de 1000 personnes qui ont participé sérieusement à l’enrichissement du débat sur le développement du système éducatif. 

Par ailleurs, le ministre a indiqué qu’une conférence sur le partenariat avec la société civile aura lieu le 19 mars prochain à la Cité des Sciences de Tunis (CST) pour identifier les moyens de renforcer la participation de la société civile dans la formation des jeunes et le renforcement de leurs capacités intellectuelles, culturelles, sociales et sportives. Concernant l’entretien et l’aménagement des établissements éducatifs, le ministre a souligné qu’un budget de 80 millions de dinars est consacré chaque année à ces travaux mais les besoins ne cessent de croître d’où la nécessité de renforcer la participation de la société civile à ces efforts. 

«Nous œuvrons également au renforcement des relations de partenariat avec les organisations internationales en rapport avec l’éducation en vue de profiter de leurs expériences et de leur appui dans le développement du système éducatif tunisien», a-t-il conclut.

Source : TAP







0 Responses so far:

Leave a Reply