Créer par LeBlogger | Customized By: Ajouter ce gadget

lundi 30 mai 2011

Annonces / Actualités / News Emploi

Posted by hadadjus walid on 01:06 0 commentaires




  • le Groupe chimique tunisien propose 600 postes d'emplois

  • 26/05/2011
    Le Groupe chimique tunisien (GCT) de Gabès vient de proposer 600 postes d’emploi pour le besoin de ses différentes unités industrielles. Il s’agit de 200 techniciens, 85 mécaniciens, 50 plombiers et 70 agents administratifs, en plus de nombre d’agents polyvalents et de chauffeurs. Pour rappel, le GCT s’était engagé à créer 2800 emplois dans le gouvernorat de Gabès. D’autres opportunités d’emploi seront fournies par la société chargée de l’environnement qui sera créée par le groupe. Une société dont le potentiel d’emploi est estimé à 200 postes. Aussi, l’ouverture bientôt par le GCT d’une société de maintenance, offrira-t-elle de nouveaux postes d’emploi au profit des jeunes de la région, rapporte l’agence TAP.
  • Une kyrielle de projets à Sidi Bouzid pour 91 millions ...

  • 26/05/2011
    Pas moins de sept ministres se sont rendus, mardi, dans le gouvernorat de Sidi Bouzid pour « annoncer une série d’importants inscrits dans le cadre du programme de développement au titre de 2011 au profit de la région ». Concrètement, le budget alloué à ce gouvernorat a été porté à 91 millions de dinars au lieu de 56 MD en 2010, a indiqué le ministre du Développement régional, qui a souligné l'impératif d'assurer un développement régional équilibré et de rompre avec les anciennes pratiques de gestion et de planification au niveau des régions. Il a appelé à élire un conseil régional de développement représentant l'ensemble des habitants de la région et qui œuvre conformément à un plan régional bien défini afin de définir les priorités en matière de développement. Les fonds alloués permettront de créer une nouvelle dynamique économique à travers une répartition équitable des investissements entre les différentes délégations, en concrétisation de la politique de bonne gouvernance. Sur le registre industriel, les efforts sont axés, en ce moment, sur la consolidation de l'infrastructure au niveau des zones industrielles, l'objectif étant d'atteindre 105 ha contre 20 ha seulement auparavant ce qui permettra de réaliser 20 projets supplémentaires. Le ministre de l'Industrie et de la Technologie, a souligné la nécessité pour les différentes unités industrielles de la région de reprendre le travail, faisant remarquer que 350 postes d'emploi ont été perdus au cours de la période écoulée. Il a ajouté que Le ministre a annoncé qu'il sera procédé à l'ouverture de deux districts de la Société tunisienne de l'électricité et de gaz (steg) à Mzouna et Menzel Bouzayene ainsi que le démarrage des travaux de construction d'une centrale laitière devant générer 300 emplois de même que le lancement d'un projet industriel qui permettra la création de 1000 emplois. Le ministre a ajouté qu'il est prévu de créer une briqueterie devant générer 240 postes d'emploi et de lancer d'autres projets dans le secteur textile pouvant créer 1000 postes d'emploi. Au volet agricole, il a été essentiellement de la solution du problème des terres domaniales, de la régularisation de la situation des personnes qui les exploitent et de l'examen de l'abrogation de la loi de 1995 interdisant la cession de ces terres à des particuliers. Le ministre de l'Agriculture et de l'Environnement a indiqué que son département s'emploiera à aider les jeunes agriculteurs à s'installer à leur propre compte et à créer des sociétés de développement agricole en leur fournissant les moyens financiers nécessaires. Une commission spécialisée effectue, actuellement, des études visant la promotion, la réorganisation et la bonne gestion des groupements hydrauliques ainsi que l'aménagement de plus de 211 km de pistes rurales. En matière de santé publique, la ministre qui en est en charge a affirmé que les prestations médicales fournies par l'hôpital régional de Sidi Bouzid seront améliorées et que l'hôpital local de la délégation de Meknassi sera transformé en hôpital régional. Les hôpitaux de la région seront renforcés par 16 médecins spécialistes, notamment, en gynécologie, en chirurgie et en radiologie outre 27 médecins de santé de base. Le corps paramédical sera, également, consolidé par la création de 169 nouveaux postes fonctions et de cinq unités médicales itinérantes pour permettre aux habitants des zones reculées d'accéder aux soins. Pôle universitaire pluridisciplinaire. Enfin, le ministre de l'Enseignement supérieur, a annoncé la création, dans la région, d'un pôle universitaire pluridisciplinaire. Les travaux de construction de l'Institut supérieur des études technologiques, a t-il ajouté, seront bientôt achevés.
  • 823 recrutements à effectuer

  • 26/05/2011
    Le ministère de l'Agriculture et de l'Environnement ouvre un nouveau concours visant à recruter 823 personnes, selon un communiqué publié mardi 24 mai 2011, par le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle. La répartition des profils sont comme suit: - 296 ingénieurs principaux - 18 ingénieurs - 305 techniciens - 22 assistants techniques - 80 agents vétérinaires - 59 fonctionnaires - 18 attachés administratifs - 6 secrétaires - 5 formateurs, ainsi que d’autres postes comprenant des surveillants, des techniciens et des chefs de laboratoires. A noter que les opérations d’inscriptions ont démarré sur le site des concours jusqu’au 4 Juin 2011. Le reste des missions programmées intitulé pour 2011 seront annoncées plus tard. Le site offre à travers son guide d'utilisation toutes les données relatives aux concours ainsi que le mode d’inscription pour les candidats. L'ouverture de ces concours intervient avec la publication du décret appliqué à propos les dispositions mises en œuvre en matière de recrutement dans la fonction publique publié dans le journal officiel de la République de Tunisienne en date du 14 mai 2011.
  • Tunisie: Des mesures spécifiques pour aider les entreprises agricoles

  • 20/04/2011
    92 fermes agricoles et 76 divisions agricoles ont subi des dégâts durant la révolution du 14 janvier 2011. Ces dégâts sont estimés à 27,5 MDT. Mais un bon nombre d’exploitations agricoles privées ont, elles aussi, été endommagées. Compte tenu de ces dégâts, le ministère de l’Agriculture et de l’Environnement aurait décidé de préparer un décret-loi stipulation des mesures exceptionnelles de soutien aux entreprises endommagées, à l’instar des autres secteurs économiques, même si ceci a pris un peu plus de temps pour le secteur agricole. Mais mieux vaut tard que jamais. Il s'agira notamment de la prise en charge par l’Etat d’une partie de la participation patronale de la couverture sociale ainsi que la réduction du taux d’intérêt pour les dettes programmées. Lors de la conférence de presse du 18 avril 2011, Mokhtar Jalleli, ministre de l’Agriculture et de l’Environnement, a souligné qu'une cellule spécifique sera créée pour la réception des demandes. Le texte en préparation mettra en place les modalités d’indemnisation des fermes et divisions agricoles qui ont été touchées. D’un autre côté, le ministère des Finances est en train d’achever une étude pour la restructuration du système des petits crédits et de financement des PME. Elle vise la création de groupements bancaires sur le plan régional qui auront pour mission d’accompagner et d’assister les porteurs de projets. Le ministre affirme que l’objectif est de rapprocher encore plus les instituions bancaires des agriculteurs, étant donné que l’endettement constitue l’une des plus importantes difficultés auxquelles ils font face. «Les sociétés de crédit n’accompagnent pas l’agriculteur. Ce qui fait que le problème d’endettement reste toujours le premier handicap pour le développement de son activité. De même pour l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) qui ne l’encadre pas alors qu’il s’agit de son principal rôle. Nous espérons que cette organisation représentera désormais efficacement ses adhérents», souligne-t-il. D’autres mesures stipulent l’augmentation de la subvention d’hydrocarbures, essentiellement dans le secteur de la pêche, qui représente actuellement 20% du prix public dans les régions du centre et du sud afin de la porter à 30% tel qu’appliqué dans les régions du nord. Concernant l’emploi, le programme du ministère prévoit la création de 750 mille journées de travail additionnels dans les chantiers nationaux dans huit gouvernorats. Le ministère a aussi augmenté le nombre de recrutements pour l’année 2011, soit 900 postes contre 500 auparavant. D’autre part, 189 cadres seront recrutés suivant le programme d’emploi des diplômés du supérieur issus de familles nécessiteuses et chômeurs de longue durée.
  • Tunisie : Jaloul Ayed, ministre des finances, en campagne à Londres

  • 20/04/2011
    Lors d’une visite effectuée à Londres au court de la semaine dernière, M. Jaloul AYED, ministre des Finances, a procédé à des contacts avec des professionnels tunisiens opérant dans le domaine de la finance à Londres ainsi qu’avec un certain nombre de médias britanniques. Au cours de sa rencontre avec les membres de la colonie tunisienne exerçant dans le secteur des finances, le ministre a rassuré l’audience sur la situation en Tunisie et les perspectives positives qui commencent à se dégager pour la relance de l’économie. Lors du débat qui a suivi la présentation du ministre, les membres de la colonie tunisienne ont présenté des propositions opérationnelles dans le cadre de la mise en œuvre du programme du gouvernement et ont fait part de leur disposition à soutenir l’effort engagé par les autorités tunisiennes et contribuer à concrétiser les acquis de la révolution. Par ailleurs le ministre a présenté aux journalistes de la presse écrite britannique, notamment «THE INDEPENDANT» , «THE ECONOMIST» et « FINANCIAL TIMES», le programme de reprise économique mis en place par le Gouvernement tunisien pour répondre aux besoins de la jeunesse tunisienne après le succès de la révolution du 14 janvier M. Jaloul Ayed a ainsi identifié les quatre axes principaux de ce programme, à savoir : L’emploi, les réformes économiques, le développement régional et les initiatives sociales, soulignant l’engagement du gouvernement tunisien à relever le défi de la relance de l’activité économique dans le pays.







0 Responses so far:

Leave a Reply