Créer par LeBlogger | Customized By: Ajouter ce gadget

lundi 14 mars 2011

Ministère de l'Education - protestations

Posted by hadadjus walid on 00:37 0 commentaires




Sit-in des inspecteurs du primaire devant le ministère de l'Education

Prés de 200 inspecteurs du primaire, des différentes régions, ont observé samedi un sit-in devant le siège du ministère de l'Education pour exiger la destitution du directeur de l'inspection générale de la pédagogie de l'éducation, suite à l'appel lancé par leur syndicat provisoire.

Les manifestants ont dénoncé "les dépassements commis par le responsable et sa relation suspecte avec l'école internationale de Carthage".

Ils ont également déploré "ses tentatives de paralyser l'action syndicale » et sa mauvaise gestion des ressources financières, faisant allusion à la réunion des inspecteurs stagiaires les 9 et 10 mars 2011 «qui a coûté la somme de 10 mille dinars à la collectivité nationale».

Les manifestants ont scandé des slogans appelant à la réhabilitation du corps des inspecteurs du primaire et à l'instauration d'un système éducatif progressiste. Ils ont également, réclamé le retour des personnes licenciées.

Les inspecteurs en sit-in ont appelé le ministre de l'éducation à l'urgence d'entamer les négociations avec la commission syndicale provisoire, l'unique structure qui les représente.

Le personnel du ministère de l'Education porte plainte contre des protestataires

Les cadres et agents au ministère de l'Education ont décidé de déposer plainte auprès du procureur de la République contre les protestataires qui observent un sit-in, depuis plus de deux semaines, près de l'entrée du ministère.

D'après les employés, les protestataires ont dépassé "le cadre pacifique" du sit-in et de la "revendication légitime" du droit au travail, en agressant physiquement et verbalement le personnel du ministère.

M.Hassen Annabi, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education, s'est réuni avec le personnel pour prendre connaissance de ses préoccupations, tout en l'informant que les ministères de la Défense nationale, de l'Intérieur et de la Justice ont été mis au courant des développements engendrés par ces troubles. Le ministère a reçu des assurances en vue d'un règlement de la situation.

Pour leur part, les employés au ministère ont exprimé leur engagement à traiter ce différend dans le respect de la loi.

Source : TAP








0 Responses so far:

Leave a Reply