Créer par LeBlogger | Customized By: Ajouter ce gadget

vendredi 24 décembre 2010

Questions pieges des recruteurs (3)

Posted by hadadjus walid on 13:55 0 commentaires




Quel salaire demandez-vous ?
N’avance dans un premier temps ni chiffre, ni fourchette. Explique que tu ignores la grille des salaires pratiquée par l’entreprise, que tu souhaites attendre d’en connaître plus sur tes responsabilités.
Si ton in...terlocuteur insiste, sois prudent sans pour autant être trop modeste ; là aussi, les renseignements préalables seront utiles pour t’éviter un faux pas.
Si tu t’avères trop exigeant, la réaction probable de l’interlocuteur sera : «pas de véritable expérience, et en plus, il rêve ; mais il se prend pour qui ?». Dans le cas inverse : «Bien modeste, ce petit jeune… Manque-t-il d’ambition ou a-t-il à ce point besoin du job ?»

Avez-vous, ailleurs, d’autres postes en vue ?
Même si ce n’est pas la vérité exacte, il faut toujours répondre par l’affirmative. Effectivement, tu suis d’autres pistes ; et ajoute immédiatement que le poste pour lequel tu es là, t’intéresse tout particulièrement et correspond parfaitement à ton souhait d’évolution, de parcours.
Si l’interlocuteur te demande des précisions - quels domaines, quelles entreprises…- réponds que, rien n’étant finalisé, tu préfères ne rien dire.

Quelles sont, à votre avis, les principales qualités du candidat qui sera retenu ?
Sauf exception, parmi les valeurs sûres figurent la créativité, la capacité d’initiative, l’autonomie, le sens des responsabilités, l’adaptabilité, l’esprit d’équipe, la motivation…
En fonction des valeurs affichées par l’entreprise, sélectionne les qualités les plus pertinentes.

Ton avenir... Combien d’années resterez-vous dans la société ?
Une façon pour l’interlocuteur de tester ta motivation à long terme. Réponds de façon détournée : tu seras heureux de participer à la réalisation des objectifs à plus ou moins long terme de l’entreprise, et tu ambitionnes de progresser.
Si l’avenir se concrétise ainsi, il n’y a pas de raison d’envisager dès maintenant un départ .

Comment voyez-vous l’avenir de notre secteur, de notre métier ?
Haut les cœurs !
Comme tu t’es bien renseigné avant…, tu sais quels sont les récents événements, les avancées, les opportunités et menaces qui caractérisent le secteur. Tu peux donc, en toute connaissance de cause, émettre quelques idées et te montrer résolument optimiste.

Poursuivez-vous une formation ?
Si oui, précise laquelle en en mentionnant l’intérêt.
Sinon, dis que tu suis l’évolution du secteur grâce à quelques revues professionnelles, et qu’éventuellement telle ou telle formation serait un jour la bienvenue pour mieux exercer ton métier (à préciser), et poursuivre ton parcours (vers quel poste).

Avez-vous un commentaire à faire, une question à poser ?
Ne laisse pas passer cette occasion de montrer ta réactivité et une certaine connaissance du domaine. Fais préciser à ton interlocuteur un point concernant les futures responsabilités, les outils disponibles, l’équipe avec laquelletu travaillerais…
Avant de quitter ton interlocuteur, tu peux t’enquérir de la prochaine étape. Qui reprend contact ? Toi, lui ? Quand ?







0 Responses so far:

Leave a Reply