Créer par LeBlogger | Customized By: Ajouter ce gadget

mercredi 15 décembre 2010

Concours pour le recrutement d adjoints techniques

Posted by hadadjus walid on 07:07 0 commentaires




Est ouvert au ministère de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, le 15 février 2011 et jours suivants, un concours externe sur épreuves pour le recrutement d'adjoints techniques.
Art. 2 – Le nombres de postes à pourvoir est fixé à huit (8) postes répartis comme suit :
Spécialités | Nombre de postes à pourvoir | Centre d'affectation

Production végétale | 1 | Agence de la vulgarisation et de la formation agricoles


1 | Direction générale de la protection et du contrôle de la qualité des produits agricoles

1 | Commissariat régional au développement agricole de Bizerte

2 | Commissariat régional au développement agricole de Kébilli


Production animale | 2 | Agence de la vulgarisation et de la formation agricoles


1 | Commissariat régional au développement agricole de Sidi Bouzid

Total : 8


Art. 3 - La date de clôture de la liste d'inscription des candidatures est fixée au 15 janvier 2011.

Conditions et modalités

Le concours externe sur épreuves pour le recrutement d'adjoints techniques est ouvert aux candidats âgés de trente cinq (35) ans au plus calculés conformément aux dispositions du décret susvisé n° 82-1229 du 2 septembre 1982 et titulaires :
- d'un diplôme du baccalauréat (mathématiques ou sciences expérimentales ou technique ou économie et gestion) ou d'un diplôme admis en équivalence,
- ou d'un diplôme de formation homologué au niveau prévu au paragraphe premier susvisé.

Art. 3 - Les candidats au concours externe susvisé doivent déposer au bureau d'ordre central ou adresser par lettre recommandée leurs demandes de candidature au ministère de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche accompagnées des pièces suivantes :
A- Lors du dépôt de la candidature :
1/ une demande de candidature,
2/ une photocopie de la carte d'identité nationale,
3/ une photocopie du diplôme accompagnée en ce qui concerne, les diplômes étrangers, d'une attestation d'équivalence.
Il n'est pas nécessaire que la signature soit légalisée et que les photocopies de ces pièces soient certifiées conformes aux originaux.
Le candidat ayant dépassé l'âge légal doit joindre aux pièces sus-énumérées une attestation justifiant l'accomplissement par le candidat de services civils effectifs ou l'inscription au bureau de l'emploi.
B- Après l'admission aux épreuves écrites :
Le candidat doit compléter son dossier des pièces essentielles nécessaires et notamment :
1/ un extrait du casier judiciaire (l'original) datant de moins d'un an,
2/ un extrait de l'acte de naissance datant de moins d'un an,
3/ un certificat médical (l'original) datant de moins de trois mois attestant que le candidat remplit les conditions d'aptitude physique et mentale nécessaires pour l'exercice de ses fonctions sur tout le territoire de la République,
4/ une copie certifiée conforme à l'original du diplôme ou de l'attestation d'équivalence.
Art. 4 - Toute candidature parvenue après la date de clôture de la liste d'inscription est obligatoirement rejetée, le cachet de la poste ou la date d'enregistrement au bureau d'ordre central du ministère de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche faisant foi.
Art. 5 - Le concours susvisé est supervisé par un jury dont la composition est fixée par arrêté du Premier ministre sur proposition du ministre de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche :
Ce jury est chargé essentiellement de :
- proposer la liste des candidats autorisés à participer au concours.
- superviser le déroulement des épreuves et leur correction,
- classer les candidats par ordre de mérite,
- proposer la liste des candidats susceptibles d'être admis.
Art. 6 - La liste des candidats autorisés à concourir est arrêtée définitivement par le ministre de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche sur proposition du jury du concours.
Art. 7 - Le concours externe susvisé comporte deux épreuves écrites pour l'admissibilité et une épreuve orale pour l'admission.
A-Les épreuves écrites :
- une épreuve portant sur l'administration Tunisienne,
- une épreuve technique.
B-L’épreuve orale :
Cette épreuve consiste en un exposé oral sur un sujet tiré du programme de l'épreuve technique annexé au présent arrêté suivi d'une conversation avec les membres du jury.
Le choix du sujet doit se faire par tirage au sort et au cas où le candidat désire changer de sujet, la note qui lui sera attribuée doit être divisée par deux.
Le programme des épreuves écrites et de l'épreuve orale est fixé en annexe ci-jointe.
La durée et les coefficients appliqués à chacune des épreuves sont fixés ainsi qu'il suit :

Nature de l'épreuve Durée Coefficient

1- Epreuves écrites :
- épreuve portant sur l'administration tunisienne,
- épreuve technique.

2 heures
3 heures 4
(1)

(3)
II- Epreuve orale :
- préparation,
- exposé,
- discussion.
30 minutes
15 minutes
15 minutes (1)
L'épreuve portant sur l'administration Tunisienne est rédigée obligatoirement en langue arabe en quatre (4) pages au maximum et ne sont pas prises en considération, les pages dépassant le nombre maximum précité et l'épreuve technique est rédigée indifféremment en langue arabe ou en langue française selon le choix du candidat.
Art. 8 - Les deux épreuves écrites sont soumises à une double correction, il est attribué à chacune des épreuves une note variant de zéro (0) à vingt (20), la note définitive est égale à la moyenne arithmétique de ces deux (2) notes.
Au cas où l'écart entre les deux notes attribuées par les deux correcteurs est supérieur à quatre(4) points, l'épreuve est soumise à l'appréciation de deux autres correcteurs pour une nouvelle correction, la note définitive est égale à la moyenne arithmétique des deux dernières notes.
Art. 9 - Toute note inférieure à six (6) sur vingt (20) est éliminatoire.
Art. 10 - Nul n'est admis à subir l'épreuve orale s'il n'a pas obtenu un total de quarante (40) points pour l'ensemble des épreuves écrites.
- Nul ne peut être déclaré admis s'il n'a pas obtenu un minimum de cinquante (50) points pour l'ensemble des épreuves écrites et orale. Si plusieurs candidats ont obtenu le même nombre de points pour l'ensemble des épreuves, la priorité sera accordée au plus âgé.
Art. 11 - Les candidats déclarés admissibles sont informés par lettres individuelles et par affichage dans les locaux de l'administration du lieu et de la date du déroulement de l'épreuve orale.
Art. 12 - Le président du jury peut constituer des sous-commissions pour faire passer l'épreuve orale aux candidats déclarés admissibles.
Art. 13 - Sauf décision contraire du jury, les candidats ne peuvent disposer pendant la durée des épreuves, ni de livres, ni de brochures, ni de notes, ni de tout autre document de quelque nature que ce soit.
Art. 14 - Nonobstant les poursuites pénales de droit commun, toute fraude ou tentative de fraude, dûment constatée, entraîne l'exclusion immédiate du candidat de la salle d'examen, l'annulation des épreuves subies par l'intéressé et l'interdiction de participer pendant cinq( 5) ans à tout concours ou examen administratifs ultérieurs.
Cette interdiction sera prononcée par arrêté du ministre de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche sur proposition du jury du concours.
Toute fraude ou tentative de fraude doit faire l'objet d'un rapport circonstancié du surveillant ou de l'examinateur qui l'a constatée.
Art. 15 - Le jury du concours procède au classement des candidats par ordre de mérite et propose deux listes des candidats pouvant être admis définitivement :
A/ La liste principale.
B/ La liste complémentaire : cette liste est établie dans la limite de 50% au maximum du nombre des candidats dans chaque spécialité inscrits sur la liste principale, elle permet, le cas échéant, à l'administration de remplacer les candidats inscrits sur la liste principale et qui n'ont pas rejoint leurs postes d'affectation.
Art. 16 - La liste principale et la liste complémentaire des candidats admis définitivement au concours externe sur épreuves pour le recrutement d'adjoints techniques sont arrêtées définitivement par le ministre de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.
Art. 17 - L'administration proclame la lise principale et invite les candidats admis à rejoindre leurs postes d'affectation.
Au terme du délai maximum d'un mois après la date de proclamation de la liste principale, l'administration doit mettre en demeure, par lettre recommandée avec accusé de réception, les candidats défaillants en les invitant à rejoindre leurs postes dans un délai maximum de 15 jours, faute de quoi, ils sont radiés de la liste principale des candidats admis au concours et remplacés par ceux inscrits par ordre de mérite sur la liste complémentaire.
Le recours à la liste complémentaire prend fin dans un délai maximum de six(6) mois après la proclamation de la liste principale.

ANNEXE
Programme du concours externe sur épreuves pour le recrutement d'adjoints techniques
I - Epreuve portant sur l'administration Tunisienne :
a- Organisation administrative de la Tunisie :
- la centralisation, la décentralisation, la déconcentration,
- l'administration locale et les collectivités locales,
- les établissements publics et les groupements professionnels.
b- Organisation et attributions du ministère de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche,
c- Le statut général des agents de l'Etat, des collectivités locales et des établissements publics à caractère administratif,
d- Le statut particulier au corps technique commun des administrations publiques.


II- Epreuve Technique :
Spécialité 1: Forêts
Option 1 : Reboisement et lutte contre la désertification,
- séquences de reboisement applicables au Khroumerie et aux Mogods,
- séquences de reboisement applicables au pin d'Alep,
- protection rapprochée des exploitations agricoles: brise-vents, caractéristiques et techniques d'installation.
- principales espèces utilisées dans les reboisements en Tunisie.
- pépinières forestières.
- lutte contre la désertification,
- facteurs de la désertification,
- stratégie adoptée pour la lutte contre la désertification,
- techniques spécifiques de lutte contre l'envahissement des sables littoraux et continentaux,
- procédures spécifiques de la fixation des dunes,
- législation forestière,
- les groupements de développement d'intérêt collectif dans le secteur forestier.
Option 2 : Aménagement et exploitation des forêts, des parcours et des nappes alfatières :
- aménagement des forêts naturelles,
- aménagement de la subérine,
- aménagement des forêts de pin d'Alep,
- aménagement des forêts artificielles,
- aménagement des forêts feuillues,
- aménagement des forêts résineuses,
- aménagement des forêts constituées de feuilles et résineuses,
- aménagement des parcours,
- aménagement des nappes alfatières,
- techniques d'exploitation des produits forestiers,
- exploitation et récolement,
- protection des forêts et de la faune sauvage,
- protection des forêts contre les incendies,
- protection des forêts contre les maladies,
- la chasse et la protection du gibier,
- Les parcs nationaux,
- Les réserves naturelles.
Spécialité 2 : Ressources en Eau
Option 1: Eaux souterraines:
a)- Le cycle de l'eau dans la nature :
- description et définition des principaux éléments,
- la pluviométrie : différents types d'appareils de mesure pluviométrique, moyenne sur un bassin : méthode de thiessen, méthode des isohyètes,
- les nappes aquifères et les sources: notion nappe libre et nappe captive et de la surface piézométrique,
- les essais de pompages, installation du matériel utilisé, dépouillement des mesures, application à la détermination des coefficients tests (transmissivité et coefficient d'emmagasinement),
- méthode de non équilibre (méthodes de Thiès et Jacob),
- essai de pompage de type brochet : principe, développement de l'essai interprétation.
b- Cartographie des eaux souterraines :
- l'établissement des cartes piézométriques,
- l'établissement des cartes de profondeur du plan d'eau,
- l'établissement des cartes de salinité,
- l'établissement des cartes de point d'eau sur fonds topographiques,
- dessin de coupes géologiques,
- calcul de coordonnées géographiques,
- données figurant sur la carte hydrogéologique,
- l'établissement des cartes hydrogéologiques.
c) - Sondage :
- les méthodes et le matériel de forage,
- les fluides de forage: la boue à la bentonite (rôle, fonction),
- le carottage de coupes géologiques: but et mode opératoire,
- mise en place de l'équipement (tubes, crépine, gravier),
- le développement au moyen de vidage du forage, pistonnage, pompage,
- repêchage et évacuation des objets du forage.
d) Géophysique :
- prospection électrique,
- réalisation sur le terrain,
- diagraphies des forages,
- principe de diagraphie et définition,
- entonnage et calibration des outils de diagraphies utilisés en hydrogéologie (petite et grande, diamétreur, neutron, gamma ray) et procédés de mesure sur chantier,
- endoscopie des forages,
- principe,
- procédé d'enregistrement sur chantier.
Option 2 : Eaux de surface :
a)- Pluviométrie :
- description du pluviomètre,
- description du pluviographe,
- conditions d'installation des stations de mesure,
- méthodologie de la mesure,
- présentation des résultats des mesures.
- aperçu sur le réseau pluviométrique en Tunisie,
- contrôle et analyse des données de mesure,
- calcul de la pluviométrie moyenne en une station (mensuelle, saisonnière, annuelle et interannuelle),
- calcul de la pluviométrie moyenne sur un bassin versant : différentes méthodes.
b)- Hydrométrie :
1- Les mesures hydrologiques :
- les stations hydrométriques, équipements, choix des stations,
- mesure des hauteurs limnométriques d'un cours d'eau,
- appareils utilisés : lecture directe et enregistreurs,
- fréquences des mesures en temps normal,
- fréquences des mesures en temps de crue,
- mesure des débits des cours d'eau,
- description des appareils de mesure de la vitesse d'écoulement,
- procédés utilisés pour la mesure des débits à partir de la mesure des vitesses,
- mesure des débits par la méthode des capacités,
- courbes de traduction hauteurs-débits dans une station,
- le réseau hydrométrique en Tunisie.
2- Analyses des donnés hydrologiques :
- débits moyens journaliers, mensuels et annuels,
- apports (étiage, crues).
3- L'hydrologie Tunisienne :
- le réseau hydrographique Tunisien,
- les régimes hydrologiques Tunisiens.
Spécialité 3 : Génie rural et exploitation des eaux :
Option 1 : Irrigation :
- définition et rôle des ouvrages et équipements utilisés dans les réseaux d'irrigation et de drainage,
- entretien des réseaux d'irrigation et de drainage,
- définition et rôle des appareillages de mesure utilisés dans les réseaux d'irrigation,
- les différentes techniques d'irrigation au niveau de la parcelle,
- suivi et contrôle des travaux de mise en place des réseaux d'irrigation et de drainage,
- la gestion des réseaux d'irrigation.
Option 2 : Machinisme agricole :
- le tracteur agricole : le moteur diesel, l'embrayage, la boite à vitesse, le relevage hydraulique, la prise de force,
- matériels de travail du sol (description, réglage et entretien),
- matériels de semis et de plantation (description, réglage et entretien),
- matériels de fertilisation (description, réglage et entretien),
- matériels de traitement phytosanitaire (description, réglage et entretien),
- matériels de récolte (description, réglage et entretien),
- matériels de coupe et de récolte des fourrages (description, réglage et entretien).
Option 3 : Electro mécanique :
- les appareils de mesure de l'intensité, de la tension et de la puissance électrique et leurs unités de mesure,
- les appareils d'isolement et de protection,
- les transformateurs électriques et leur entretien,
- les équipements hydromécaniques: description, rôle et entretien (clapet, vanne, etc ..... ),
- les principales composantes des armoires électriques,
- les principales composantes et caractéristiques des groupes électropompes.
Option 4 : équipement rural :
* Les dispositions à prendre en compte pour :
- la construction des étables, magasins de stockage et hangars,
- la construction des citernes d'eau pluviale et abreuvoirs pour bétail,
- le suivi et le contrôle des chantiers de construction rurale,
- l'utilisation des différentes techniques de construction des puits de surface,
- l'installation des groupes motopompes pour puits de surface : description, choix et installation.
Option 5 : Dessin technique :
a) Dessin industriel :
- principaux types de dessins industriels,
- projection d'une pièce et représentation sur la feuille,
- lignes et traits dans le dessin industriel,
- cotation d'un dessin,
- coupes,
- hachures conventionnelles,
- représentation des filtrages.
b) Etudes de quelques cas d'ouvrages :
- cassis,
- passage busé,
- partiteur,
- chute, etc.
c) Dessin topographique :
- croquis d'un terrain à main levée,
- préparation de la minute,
- tracé du quadrillage rectangulaire,
- report des points de détails,
- tracé de la planimétrie,
- tracé des courbes,
- exécution du calque,
- reproduction des plans.
Spécialité 4 : Conservation des eaux et des sols
* Questions d'ordre général :
- les principaux facteurs causant l'érosion en Tunisie,
- les différents types d'érosion en Tunisie,
- l'impact des travaux de conservation des eaux et du sol sur la production agricole.
* Questions techniques :
- les travaux effectués par l'administration pour lutter contre l’envasement des lacs collinaires sur les bassins versants,
- possibilité et buts de construction des banquettes sur du sol morveux,
- les différentes techniques de consolidation des travaux de conservation des eaux et des sols, citez quelques plantes utilisées,
- les travaux de conservation des eaux et du sol appliqués sur les terrains en pente.
Spécialité 5 : Production végétale :
Option 1 : Grandes cultures :
Le sol : composition et propriétés chimiques du sol,
- propriétés physiques du sol,
- dynamique des principaux éléments nutritifs du sol, principes et méthodes d'estimation,
- la fertilisation des grandes cultures: principes et méthodes,
- le travail du sol : les différentes méthodes, définition et buts,
- l'eau dans le sol,
- le bilan hydrique,
- rotation et assolements,
- études des cultures suivantes (variétés, travail et préparation du sol, semis, fertilisation, techniques culturales d'entretien, traitements et récolte).
- cultures céréalières: blé, avoine, maïs et triticale,
- légumineuses à graines, petit-pois, pois-chiche, fève, féverole, haricot et lentille,
- cultures industrielles: tournesol, betterave à sucre, tabac, soja, lin et cotonnier,
- cultures fourragères en Tunisie,
- principales cultures fourragères en Tunisie en sec et en irrigué : avoine, vesce, betterave fourragère, médicago annuelle, fétuque, sella, phalaris, ray, gras culture pour ensilage, luzerne, bersim, maïs fourrager,
- les zones fourragères en Tunisie,
- les prairies et parcours,
- les réserves fourragères (cactus etc ... ),
- le fauchage, préparation du matériel, époque de la fauchaison, fenaison, multiplication et production des semences sélectionnées, (techniques de production, contrôle, certification, conditionnement et stockage),
- les techniques de culture,
- l'utilisation des engrais,
- la lutte contre les mauvaises herbes et les maladies cryptogamiques,
- l'irrigation,
- le stockage des céréales.
Option 2 : Défense des cultures :
- les méthodes de lutte contre les maladies et ennemis des cultures (méthodes culturales, chimiques et biologiques),
- les appareils de traitement, les pesticides à usage agricole : classification en groupes, mode d'action, efficacité et rémanence,
- la lutte intégrée: définition, principe et méthode d'action,
- morphologie, biologie et moyen de lutte contre les insectes, les aériens, les nématodes et les vertébrés nuisibles aux plantes cultivées et denrées emmagasinées, cycles biologiques, symptômes et moyens de lutte contre les maladies cryptogamiques des plantes cultivées,
- les principales mauvaises herbes des espèces cultivées, les moyens de lutte (culturaux, chimiques et biologiques),
- le calendrier des traitements phytosanitaires des principales cultures,
- les observatoires agricoles,
- les objectifs, conditions d'amélioration des plantes et des produits végétaux et principales méthodes de contrôle des plantes destinées à la multiplication,
- les méthodes de laboratoire utilisées pour la détection des fléaux de la grêle (les virus, nématode et bactéries).
Option 3 : Arboriculture fruitière :
- caractéristiques des sols favorables aux plantations (données physiques et chimiques),
- les critères de choix des espèces à planter, sol, climat, eau et matériel végétaux,
- les méthodes d'amélioration (génétique et sanitaire des espèces fruitières et de vigne),
- étude de l'appareil végétatif,
- études des organes producteurs de fruits,
- développement et croissance des fruits,
- principes et méthodes de la multiplication des arbres fruitiers et de la vigne,
- la taille : principes et méthodes techniques,
- études des espèces suivantes: (exigences écologiques, variétés, portes greffes, plantation, entretien, traitement et récolte),
- abricotier,
- agrumes,
- amandier,
- figuier,
- olivier,
- palmier dattier,
- pêcher,
- pistachier,
- poirier et pommier,
- prunier et cerisier,
- vigne de cuve,
- vigne de table et à séchage,
- méthodes et techniques de production des plants fruitiers,
- contrôle des pépinières,
- les pieds-mères et leurs relations avec les zones irriguées et la prolifération.
Option 4 : Cultures maraîchères et ornementales :
- les sols à vocation maraîchères,
- les assolements en culture maraîchère,
- fumure organique et nutrition minérale (chez les espèces maraîchères et florales),
- relation entre sol, plante et eau,
- besoin en eau, irrigation (aspects quantitatif et qualitatif),
- méthodes d'amélioration (générique et sanitaire) des espèces maraîchères et florales,
- influence des facteurs climatiques sur le maraîchage et les différents types de cultures,
- la correction des facteurs climatiques: les cultures sous abris, récolte,
- commercialisation et transformation des produits maraîchères,
- étude des espèces maraîchères et ornementales, (physiologie, préparation du sol, semi ou multiplication, variétés, techniques culturales, entretien, traitement et récolte).
Solanacées: tomate, piment, aubergine, pomme de terre,
Cucurbitacées : melon, pastèque, concombre, courgettes,
Légumes vivaces : artichaut, fraise,
Liliacés : ail, oignon,
Légumineuses : petit-pois, haricot, fève,
Légumes feuilles: laitue,
Légumes racines : carotte, radis, navet,
Plantes florales annuelles,
Plantes florales bisannuelles,
Plantes bulbeuses,
Plantes d'appartement,
Importance économique des cultures maraîchères en Tunisie.
Spécialité 6 : Production animale :
Option 1 : Ressources fourragères et alimentation animale :
- les aliments des animaux en Tunisie : bilan, ressources et emploi,
- les ressources fourragères en Tunisie,
- les cultures fourragères pérennes,
- les cultures annuelles,
- les réserves fourragères en Tunisie,
- les différents types de parcours,
- les réserves fourragères sur pieds,
- l'exploitation des fourrages,
- les aliments concentrés, industriels et sous produits agro-industriels,
- les cultures fourragères d'automne,
- les cultures fourragères de printemps.
Option 2 : Petit élevage :
- l'importance de l'élevage et les problèmes de l'aviculture industrielle en Tunisie,
- la conduite rationnelle d'un élevage avicole,
- les encouragements de l'État aux secteurs avicole, apicole, cunicole, piscicole,
- les aliments concentrés pour les volailles,
- l'importance et les problèmes de la cuniculture en Tunisie,
- les productions de cunicoles.
Option 3 : élevage des bovins, ovins et caprins :
- l'importance, l'évolution et les problèmes de l'élevage bovin,
- l'importance, l'évolution et les problèmes de l'élevage ovin et caprin,
- les encouragements de l'Etat à l'élevage bovin, ovin et caprin,
- les besoins nutritifs des bovins, ovins et caprins et leurs rationnements,
- les méthodes d'amélioration génétique des bovins, ovins et caprins,
- la conduite rationnelle d'un élevage bovin laitier,
- la conduite rationnelle d'un élevage bovin à viande,
- la conduite rationnelle d'un élevage ovin,
- la conduite rationnelle d'un élevage caprin,
- la production laitière en Tunisie et ses problèmes,
- la production de la viande en Tunisie et ses problèmes,
- la production de la laine, du poil et du cuir en Tunisie,
Spécialité 7 : Grands travaux hydrauliques (génie civil et bâtiments).
* Génie civil : les matériaux de construction, les fondations armées, le béton armé, le ferraillage et le coffrage, les essais,
- organisation des chantiers, contrôle des travaux de génie civil.
* Bâtiments :
- nature et qualités physiques et mécaniques du sol,
- fondations, conception et calcul des mesures,
- superstructures et gros œuvres,
- divers travaux d'équipement et de protection,
- les engins mécaniques d'exécution des travaux de bâtiments,
- matériaux traditionnels,
- constitution d'un dossier d'exécution,
- estimation des principaux postes de travaux,
- différentes surcharges d'exploitation imputées sur les bâtiments.
Spécialité 8 : Topographie et cartographie :
* Topographie générale :
Système de projection, feuilles de projection, coordonnées rectangulaires,
les appareils de mesure et de levés, mesures des distances, détermination des angles, d'un point, représentation des formes de terrain, nivellement direct et indirect, détermination altimétrique d’un point, méthodes de levé,le nivellement de précision: instruments, erreur, correction affectant le nivellement.
* Géodésie :
Généralités, des appareils de levés et de mesures, les systèmes de projection, notion sur la théorie des erreurs, la théorie des moindres carrés et des méthodes de compensation, le nivellement de précision.
* Photogrammétrie :
Généralités, des appareils de levés et de mesures, détermination des points du canevas, points du canevas, points du canevas du sol, triangulation aérienne spéciale à l'aide d'appareil analogue ou aérocheminement, principe de triangulation analytique, notions sur la théorie des erreurs de compensation.
* Cartographie :
Définition de la cartographie, histoire de la cartographie, forme de la terre et coordonnées : dimension et forme de la terre, le système des méridiens et parallèles.
* Les projections cartographiques :
Propriété et classement des systèmes de projection, choix de la projection en fonction des altérations, choix de la projection en fonction de la région à cartographier, problèmes particuliers au planisphère, changement de système de projection (transposition graphique, optique et mécanique), échelle, découpage et canevas de référence, mesure sur les cartes, fautes et erreurs, origine des erreurs, types de mesures, expression et représentation graphique, schématisation, symboles, emploi de la couleur, les fonctions de la représentation graphique, théorie de l'image, règle de lisibilité, divers systèmes d'expression et de représentation cartographique et topographique, convention, spécification, représentation de la planimétrie, représentation du relief, cartographie thématique, techniques de reproduction et d'impression, généralités sur les procédés et les matériaux, reproductions photographiques, composition des écritures, procédés lithographiques, élaboration et rédaction, organisation de la carte, normalisation, production, conservation, entretien et transformation.
* Organismes cartographiques :
Organisations cartographiques nationales, organisations cartographiques internationales, associations.








0 Responses so far:

Leave a Reply